Accueil/Home Page
Marabi
Actualités/News
Catalogue en ligne/One-line Catalog
Tournées/On Tour
Musiques Métisses festival
Contact

 

 

 

PayPal

Marabi

 

Page de l'artiste / Artist Page

Johnny Clegg


Johnny Clegg est né à Rochdale, Angleterre, en 1953, a été élevé au Zimbabwe, pays natal de sa mère, jusqu'à l'âge de neuf ans, puis la famille a émigré en Afrique du Sud.
À 13 ans, Johnny voit pour la première fois des danseurs zoulous dans la rue. L'année suivante il commence la guitare, et il rencontre Charlie Mzila, homme de ménage et musicien de rue zoulou. Pendant deux ans, Johnny apprend avec Charlie les bases de la musique zouloue et de la danse traditionnelle Inhlangwini.
Avec sa guitare, il accompagne Mzila dans tous les repaires des travailleurs migrants, des foyers aux débits de boissons clandestins. Mais son engagement avec des musiciens noirs l'amène souvent à être arrêté pour être entré sans autorisation sur des propriétés gouvernementales et pour avoir enfreint le Group Areas Act (la loi de l'Apartheid qui forçait les différentes races à rester dans leurs aires respectives de résidences et de récréation).
Dans ce paysage politique difficile et complexe, Johnny réussit à se creuser un chemin qui lui permet d'entrer dans le monde caché des travailleurs migrants zoulous. Ces hommes vivaient dans des foyers faits de grands baraquements à la périphérie de Johannesburg, la ville ayant un appétit insatiable pour la main d'œuvre noire à bon marché. Pendant cette période, Johnny devient peu à peu un joueur compétent de guitare zouloue dans la tradition Masikande (de l'Afrikaans "Musikant").
Sa réputation parvient aux oreilles de Sipho Mchunu, un travailleur migrant zoulou venu à Johannesburg en 1969 pour trouver du travail. Sipho était né à Kranskopo, dans le Natal, en 1951. Bien qu'il n'ait pas eu de formation musicale dans son enfance, il s'était fabriqué divers instruments de musique, son préféré étant une guitare à trios cordes construite à partir d'une boite de paraffine. Il était vite devenu adepte de la musique de rue zouloue et guitariste accompli. Plus tard il devait élargir les débouchés pour son énergie créative en formant une compagnie de danse traditionnelle zouloue. Sipho se renseigna donc sur ce jeune blanc qui dansait et jouait la musique de rue zoulou, et alla à sa rencontre, le défiant à la guitare. Ce fut la naissance d'une amitié et d'un partenariat musical qui allaient changer la face de la musique sud-africaine. En outre, Johnny jouait pour la première fois avec un musicien de rue de son âge: il avait seize ans et